vendredi 12 septembre 2008

Un temps pour rêver, un autre pour agir


Notre tradition orale fait que nous usions plus de mots que d’actes.

Ca est notre héritage. Il importe pour chacun d’avoir conscience de la difficulté à sortir de cette inclination à user du verbe, à savoir se faire violence pour passer de la parole à l’acte, de beaux principes, de grands projets à leur réalisation.

Beaucoup parmi nous avons des idées, des projets pour l’Afrique et les Africains, le tout c’est plus simplement d’en avoir, le mieux c’est de les réaliser. De commencer par faire quelque chose. Quelqu’en fût le résultat.

C’est ce à quoi je compte mobiliser mes énergies, toutes mes forces pour le restant de mes jours.

Passer rapidement de l’idée à l’acte quitte à pécher dans la réalisation.

C’est en forgeant qu’on devient forgeron dit l’adage… Africain.

Mettons-le en pratique.

1 commentaire: