vendredi 25 mars 2016

Ali BONGO : De loin le meilleur de tous


Ali BONGO est une chance pour le Gabon, disons le net.

Pour avoir fait ce pays, visité/vécu ses écoles/lycées/universités, pour avoir eu à écouter ses élites de toutes sortes et tous domaines, pour avoir parcouru ce pays, cerné l'esprit Gabonais, lorsque on voit ce que fait ALI BONGO, lorsque l'on l'écoute, minnnce, on se dit le monde est ingrat, les nègres sont décidément maudits.

Ils ne sont pas nombreux (maximum une dizaine) les Gabonais qui pourraient disposer de l'épaisseur intellectuelle de ALI BONGO, des gens capables de cohérence dans la pensée et dans l'expression de leurs idées. ALI BONGO parle avec clarté, assurance et intelligence.

Le Gabon nous avait habitué à des élites et hommes politiques pourtant bardés de diplômes, mais incapables de structurer et organiser leurs idées, un peu comme si un "gène" n'était pas arrivé à maturité.

Ali BONGO par sa culture et son éloquence, contribue à gommer l'image de cancre qui collait au Gabonais. Ca s'est pour la forme.

Il aurait pu se limiter à se "vanter" de maîtriser le verbe, que ca pourrait suffire à faire de lui un bon président pour le Gabon, non, minnnce, ALI , il voit grand, il a des rêves, il a des projets, des grands projets.

C'est incroyable toutes les réformes ce Monsieur a osé initier au Gabon.

S'il y'avait un seul pays au monde impossible à reformer, ça serait le Gabon. Par quoi commencerait-on ? Rien dans ce pays de un million d'habitants ne marchait selon les normes : Une administration publique doublée d'une bourgeoisie politique ultra plétorique, oisive, sans utilité. Un pays petro-dépendant, sans projet ni ambition, où l'argent qui est gagné doit être depensé avant d'avoir été percu, une école/université en grève continue, portée par des élèves/enseignants desinvoltes convaincus de l'inutilité de leur passe temps académique, une puissante baronnie jouissive, budgetivore dépositaire d'une immunité éternelle entretenue via des crimes rituels quasi légalisés, la terre, l'agriculture percue comme une malédiction... Le Gabon d'avant ALI donne la nette impression d'avoir été créé pour montrer à quel point les nègres sont fainéants.

Tel est le décor dans lequel débarque ALI BONGO. Pour une fois j'avoue je n'aurai moi même pu rien faire. On m'eût confié les rênes du Gabon, j'aurai dit NON MERCI. Parceque pour présider aux destinées d'un pays, on doit pouvoir s'appuyer sur des gens raisonnables, et disposer d'une population qui sache au minimum entendre/écouter. Au Gabon, rien de tous ces pré-requis n'existaient.

Ali, on ne sait par quelle "sorcellerie" s'est mis dans la tête qu'on pouvait changer /inverser le cours des choses. Ali a osé donner un coup de pied dans la fourmilière Gabon. Tout y passe : les baronnies, la fonction publique (les fameux fonds communs entre autres), la santé, l'éducation, les infrastructures, la formation, l'agriculture, les nouvelles technologies, rien n'échappe ni ne resiste à la volonté reformatrice de Ali.


S'il ne fallait en retenir que l'une d'elles pour moi ca serait le projet GRAINE. Ce programme permet d'apprecier la grande hauteur de vue, les hautes qualités de visionnaire et batisseur de ALI BONGO. Vouloir convertir à la terre, à l'agriculture un peuple qui a toujours eu à maudire les travaux agricoles, fallait le faire. Ali s'y est lancé, pas juste avec des textes/règlements, il s'y est investi, y a consacré des moyens et a veillé à sa bonne implémentation par les équipes en charge du projet. Et ce en un laps de temps assez réduit entre conception et réalisation. Chapeau bas l'artiste. Comme on dit : tu m'as gagné avec ton projet GRAINE. Investir massivement dans l'agriculture pour un pays viscéralement tourné vers la vie facile et les revenus du pétrole, si on arrive pas à saisir là la marque d'un grand esprit, alors on n'a rien compris au bon sens, à la raison, on est un danger pour soi même.

C'est malheureusement ce que l'on observe dans la foule des incultes qui parlent d'ALI sans connaitre ce qu'il a fait et dans quel contexte il l'a fait.

Ne pas soutenir ALI BONGO c'est donner raison à ceux qui pensent que en l'homme nègre il doit manquer des gènes, ce qui à la bonne analyse pourrait ne pas être tout à fait faux.

Ali BONGO fait honneur à l'intelligence noire. Son aura intellectuelle va au delà du petit Gabon. Ali Bongo appartient à la race des grands batisseurs Africains.

Ali fait ton job, il est immense, ceux qui ont de la jugeotte s'y retrouveront, laisse les cancres vociférer, c'est à ça on les reconnaitra.




1 commentaire: