jeudi 13 novembre 2008

Une fois n’est pas coutume, Sarkozy marque des points

Un africain d’immigration récente a été nommé préfet d’une région française.

Monsieur Pierre N’Gahane à ce qu’en dit la presse n’est établi en France que depuis moins de deux décennies.

L’une des choses je retienne de l’homme c’est qu’il a un parcours académique plus ou moins réussi, qu’il a eu à occuper des postes à responsabilités dans le milieu universitaire, que son ascension au sein de la sphère privée est la conséquence de ses qualités, aptitudes intellectuelles et mérites : Le nouveau préfet étant docteur en sciences de gestion. Ce qui - il convient de le souligner - n’en fait pas une exception au sein de l’intelligentsia noire expatriée.

Ce signal Sarkozy est un geste de courage politique appréciable qu’il convient "à chaud" de saluer.

Mon objectif à travers ce blog n’est pas de m’opposer les yeux fermés aux individus. Ce pour quoi j’écris, c’est de mettre en lumière tous ces faits hérités d’un passé lointain, qui perdurent et qui ont pour vocation de limiter les possibilités d’expression des miens.

Le monde rentre avec l’élection de Barack Obama, dans un nouveau cycle, une autre façon de penser, d’agir de projeter le regard sur l’autre.

Tout acte posé dans le sens d’une correction de l’histoire pour une coexistence meilleure des citoyens du monde – la nomination du premier préfet noir de France en est un – se doit d’être relevé et salué.

Sarkozy sur ce point (donner de la visibilité aux noirs) aura fait en moins de 15 mois plus que tous ses prédécesseurs réunis. Qu’on l’aime ou pas, il convient de le noter et le porter à son crédit. Ca ne nous empêchera pas demain de « taper » sur l’homme lorsqu’il sera pris en flagrant délit de conspiration ou de soutien à dictateur nègre.

Des noirs de qualité et de talents - qu’on se le dise - il en existe des milliers en occident.

L’hypocrisie ambiante fait que on s’est souvent demandé où ces professionnels, faiseurs de roi de la politique, des médias allaient chercher ces « débutants » sans charisme ni convictions, notoirement incompétents qu’on a imposé et exhibé comme des exemples, des vitrines de réussite et d’intégration des populations immigrées. Modèles factices auxquels nul ne se reconnaissait et ne souhaitait s’en identifier.

Ce qui nous a choqué par le passé c’est que les politiques aillent piocher - on ne sait trop où et comment - des crypto représentants des minorités parfaitement incultes alors qu’il en foisonne des milliers au parcours exemplaire parce que : brillants par essence, bourrés de convictions, de savoir et ayant dans la sphère privée fait la démonstration de leurs qualités.

Monsieur N’Gahane fait partie à première vue de ces personnes à fort potentiel n’ayant pas besoin de politique pour vivre. C’est en cela que sa nomination est différente de biens d’autres et est à saluer.

Elle en appelle d’autres très probablement, et est un signe de ce que le monde s’apprête à rentrer dans une autre phase, faite de plus de générosité, de compréhension, empreint d’un état d’esprit où la race comptera peu.

3 commentaires:

  1. Il est indéniable que pour permettre une meilleure visibilité des minorités, Nicolas Sarkozy a fait mieux que n'importe quel autre homme politique ou parti politique français.
    Après la nomination dans son gouvernement de trois femmes issues de l'immigration, j'ai écrit un billet saluant ses choix. Certains ont dit qu'il fallait attendre pour voir... C'étaient des femmes qui avaient mérité leur place parce qu'elles ont lutté à ses côtés. Pour la première fois, avec Sarkozy, des personnes issues des minorités sont invitées à la télévision pour défendre la politique du gouvernement auquel elles appartiennent. Qu'on le veuille ou non, c'est déjà un progrès de fait.
    Cette dernière nomination confirme la volonté de Sarkozy de faire mieux que le parti socialiste qui jusque là croyait être le seul canal par lequel les personnes issues de l'immigration peuvent accéder à la notoriété publique.

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de te tagué sur mon log ! A bientôt.

    RépondreSupprimer