dimanche 2 mars 2008

Racisme : Obama croqué par un grand journal Israélien

Publiée ce week-end dans « Ma’ariv », Barack Obama en train de repeindre la Maison-Blanche en noire.







C'eût été un acte isolé de la part d'un citoyen lambda on en aurait pas fait cas. Pour le cas d'espèce il s'agit d'une production raciste, pensée, validée, assumée et publiée par le deuxième plus grand journal Israélien.

La publication a été répérée par surinfo qui nous apprend entre autre que ça n'est pas la première fois une icône black est prise à partie par ce journal.

Pour ceux qui veillent sur l'actualité, c'est par des saillies comme celles-ci qu'il nous est donné d'avoir une idée de ce que les uns et les autres ont dans la tête, les tripes, de ce dont ils pourraient être capables et coupables demain.

Ca n'est pas un signal banal, ça traduit une ligne de pensée et de positionnement appelée à être diffusée au sein l'opinion et que nous nous plairons à scruter.

Cette campagne Américaine est loin d'avoir commencé.

4 commentaires:

  1. Salut
    Regarde ça aussi.
    c'est un cartoon de corée du sud.
    http://nooegoch.net/234
    C'est vraiment un produit de raciste.

    RépondreSupprimer
  2. C'est à cause de la paranoïa que les grands génocides sont partis...

    Je crois que t'es bien parti pour être dans la liste de ceux qui en feront un mec à relever que les faits dans ce genre et à ne voir que ça et à ne pas voir les actes faits envers les autres communautés.

    Ca se soigne ça tu sais!

    RépondreSupprimer
  3. @Anonyme

    Tu ne fais pas dans la dentelle frangin...

    Ce monde est fait de gouvernants, de lobbies, de sectes, d'associations... tous ayant pour finalité de défendre une idéologie, des acquis, des intérêts forcément égoïstes. Ça est comme ça et ce depuis des millénaires.

    Il est juste et bon de temps à autre d'éclairer le citoyen lambda sur certaines des manœuvres dont ils usent pour atteindre leurs objectifs.

    Ouvre grand les yeux frangin et tu comprendras.

    La "qualité" des relations entre les nouveaux exécutifs USA et Israélien est un signe qui ne trompe pas.

    La caricature raciste l'annonçait déjà et c'est bon qu'on l'ait sortie de l'anonymat. Tout y est conceptualisé.

    Les plus grands paranos pour ta gouverne se trouvent du côté de ceux qui pour un lapsus, une parole sortie de son contexte vouent aux gémonies artistes, comédiens, cadres de la préfectorale, philosophes, hommes politiques sans autre forme de procès. CQFD.

    RépondreSupprimer